Brochure classes
préparatoires
Profil de poste
enseignant
Règlement
intérieur
Règlement
financier
Tarifs étudiants Tarifs 2017/2018

Téléchargements

Cordée de la réussite
Journées nationales 2017 des cordées de la réussite
Dans le cadre des journées nationales 2017 des cordées de la réussite, le lycée Janson de Sailly réunissait le 23 janvier 2017 les lycées partenaires de sa cordée « Nouvel Élan ».

L’Internat d’Excellence de Sourdun participait à cette soirée où plusieurs témoignages d’élèves des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ont décrit ce que représentait le dispositif pour les bacheliers issus de ces établissements partenaires.

Plusieurs anciens élèves de l’Internat d’Excellence de Sourdun maintenant inscrits dans ces CPGE à Janson de Sailly étaient présents et ils ont tous témoigné de la pertinence de ce programme.

En effet outre l’inscription dans une CPGE d’un lycée parisien prestigieux c’est le tutorat et l’octroi d’une place comme interne qui sont un atout indéniable de leur scolarité.

Cette cérémonie a été inaugurée par Monsieur SORIN proviseur du Lycée Janson de Sailly suivi d’un discours de Monsieur BOICHOT inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire et initiateur des cordées de la réussite sur le territoire français.

Vous retrouverez l’intégralité de son discours inaugural, emblématique de l’esprit des cordées, sur notre site.

L’Internat d’Excellence de Sourdun inscrit dans un dispositif depuis 2011 c'est-à-dire dès le début de ce projet espère voir d’autres futurs bacheliers s’illustrer dans cette dynamique vertueuse et ambitieuse.


Le discours de Monsieur BOICHOT
Monsieur le Proviseur cher Patrick Sorin, cher Ami et compagnon de route sur le chemin de l’égalité des chances et de l’ouverture sociale des classes préparatoires aux grandes écoles (banlieues,2006, Chirac, boursiers…) ,Madame la Présidente de la Fondation Chère Anny Forestier.

Mesdames messieurs les proviseurs et principaux des lycées et collèges partenaires, chers élèves, chers professeurs, chers collègues, chers amis de Janson de Sailly. C’est un inspecteur général honoraire hors d’âge diraient certains, plus vieux (1943 Langres Diderot.que la découverte de l’effet transistor 1947…) mais surtout HONORE RECONNAISSANT TOUCHE et PROFONDEMENT EMU qui s’exprime devant vous. Mais qu’ai-je donc fait pour mériter cet HONNEUR si particulier. ?

Deux documents ne me quittent jamais : un petit livre intitulé sur les Chemins de la Réussite et un autre dont j’ai assemblé les feuillets en 1952 dans un atelier reliure du cours complémentaire Voltaire à Chaumont. Ces cours complémentaires qui étaient réservés aux enfants de l’école du peuple qui ne pouvaient entrer au lycée alors payant. Ce livre c’est Premier de Cordée de Frison ROCHE où le dépassement de soi dans une aventure montagnarde…La métaphore des Cordées de la Réussite prend, pour moi, sa naissance dans cette ascension solidaire où chacun assure l’autre et se dépasse sans se détacher(D’Ormesson).( Seul on peut penser aller plus vite mais ensemble on va plus loin).

Les Cordées de la Réussite que vous connaissez ont été lancées le 11 novembre 2008, je vous épargne le détail de la période 1952-2008. sauf si vous me le demandez ( voir google cordées de la réussite)

Je ne vous parlerai pas non plus beaucoup de chiffres et de moyens tant je considère comme le Général de Gaulle que ce sont avant tout les Hommes et surtout leurs qualités qui font le progrès et pas les moyens et les techniques et que la seule querelle qui vaille est celle de l’Homme et donc de l’Ecole de la République qui est avant tout une aventure, oui une aventure d’Etres et si vous redoutez l’aventure essayez donc la routine elle est mortelle à coup sûr…)

Je vous invite à une balade, à une escapade sur les hauteurs , sur les épaules de géants comme vous étiez enfants sur les épaules de vos parents pour voir plus haut et plus loin avec vos yeux émerveillés d’enfants curieux Ces géants : Louis Pasteur, Albert Camus, Charles Péguy, Jean Perrin, Louis de Broglie, Marie Curie, Georges Charpak ne sont ni des rescapés, ni des exceptions ce sont des exemples je tiens ces propos de mon ami Georges Charpak rescapé de Dachau et exception Nobel qui s’est engagé corps et âme dans l’opération la Main à la Pâte comme son ami, autre Nobel, Léon Ledermann investi lui dans les quartiers pauvres de Chicago. Vous êtes tous des Georges Charpak ou des Marie Curie possible , vous êtes tous des exemples et l’exemplarité positive est contagieuse ! Le jeune Georges, polonais arrivé à l’âge de 7 ans rue des Moulins des prés à Paris pourchassé par les nazis, a appris le français l’a enseigné à ses parents pauvres, a pratiqué le travail manuel du fer ( détecteur à fils) et du bois au cours complémentaire de cette même rue voila bien le premier camp de base de la Cordée qui l’a accompagné toute sa vie...camp de base 1 aussi prestigieux comme on dit maintenant que le lycée où il a entamé ses Classes préparatoires avant d’être repris par la gestapo, juste avant les oraux des concours aux grandes écoles et envoyé finalement à Dachau. Rescapé du camp il sera naturalisé français en jouant sur son titre de mineur….en fait d’ingénieur de l’Ecole des Mines…et la suite de sa réussite on la connaît et on sait l’énergie qu’il a consacrée à rendre aux autres au moins autant que ce qu’il avait reçu du Monde….Voila bien la SOLIDARITE en œuvre , celle qui anime toutes celles et tous ceux à qui la République via son Ecole a su tendre la main quand ils étaient tombés ou qu’ils avaient trébuché. La SOLIDARITE fille de la Fraternité et de l’Egalité. Je n’oublie pas la LIBERTE qui est l’entrée en CONNAISSANCE par l’Ecole et qui doit casser les murs invisibles de la pire des prisons à savoir l’IGNORANCE mais le triptyque national est là et s’impose à nous tous dans la chaine d’humanité que nous constituons et si dans cette chaîne un maillon se rompt c’est la chaîne toute entière qui se brise (…collier de perles, fusées à étages etc…camps de base 1,2,3…

La Charte des Cordées de la réussite impulsée par Madame Valérie Pécresse Ministre de l’Enseignement supérieur, signée, par 17 ministres et par de très nombreuses associations représentatives en février 2010 est une Charte de la Solidarité nationale due à tous les enfants de notre Pays à qui nous devons offrir les mêmes opportunités positives, opportunités qu’ils doivent s’approprier car ils sont le seul MOTEUR de leur Réussite sur le chemin de leur ascension sociale Un moteur, même en marche, ne peut nous entrainer vers le sommet sur une pente ardue que si nous lâchons le frein…..Lâcher les freins, lever l’autocensure, lever la peur de l’échec qui est la principale cause de l’échec justement. Qui mais qui, mieux que ceux qui ont déjà traversé les épreuves et aussi les succès, mieux que ceux qui ont trébuché mais qui se sont toujours relevés , qui mieux qu’eux, peuvent aider ceux qui doutent et qui redoutent l’échec ? Et d’ailleurs si quelqu’un prétend qu’il n’a jamais échoué c’est qu’il n’a jamais rien tenté Les erreurs sont les portes de la Découverte…..Lever les freins c’est le rôle des catalyseurs, des rencontres décisives qui transforment un potentiel à l’arrêt, en dynamique, et qui libèrent les énergies Tous les établissements scolaires et universitaires, de toute nature doivent être des incubateurs de réussite. Les instituteurs chéris par nos géants dans leur discours de remise des Nobel, comme Monsieur Germain l’instituteur d’Albert Camus, sont des jardiniers de l’intelligence ou plutôt de toutes les formes d’intelligence et de talents et il faut remercier les Maîtres qui jouent le rôle de tête de cordée avant de s’effacer pour laisser la place à meilleur qu’eux. Ils savent ces Maîtres ce qu’ils doivent aux meilleurs élèves qui sont ceux qui du fond de la classe osent dire…madame, monsieur je ne comprends pas ….et qui permettent justement au Maître de progresser encore avec ceux qu’ils entraînent vers leur propre excellence. Je profite de cette occasion pour dire merci à tous les professeurs , à tous lés élèves et plus particulièrement aux jeunes professeurs , tuteurs, accompagnateurs , ces jeunes dont la valeur n’attend pas le nombre des années surtout si ils ont eux-mêmes été engagés dans des cordées ( 360 000 depuis 2008…) Vous avez choisi la vraie générosité celle de tout donner au présent (A Camus).

Vous savez parfaitement que la Classe est un corps vivant dont il faut entendre les battements du cœur autant que les bruits de fond. Vous savez parfaitement qu’émettre même brillamment ne suffit pas et que les récepteurs élèves doivent être d’abord en position ON…..

Vous savez avec Edison que le génie (le génie qui est une fulgurance plus que la patience et qui est présent dans tout rêve) c’est un pour cent d’inspiration et 99% de transpiration. Transpiration, effort…

Revoila l’effort…la dure réalité de l’effort, la corvée de l’effort (les gammes, l’apprentissage) diraient certains qu’il faut transformer en CORDEE de la Reussite… pour faire de sa VIE un REVE et de ce rêve une REALITE ( St Exupéry).Vous savez ce qu’est l’effort solitaire mais vous avez choisi l’effort solidaire .
S

Nos Partenaires

Inscription à la Newsletter

Inscription à la Newsletter
* Champs obligatoires


Ce site et son contenu sont la proprièté de l'internat d'Excellence de Sourdun - © Internat d'Excellence de Sourdun 2011. Tous droits réservés.